Priorité 2

ARCOPOLPLATFORM | TURNKEY | MAREN2

Projet

ARCOPOLPLATFORM

Chef de file

Centro Tecnologico del Mar, Fundación Cetmar (ES)

Partenaires

Instituto Tecnológico para el Control del Medio Marino de Galicia (ES); Universidade de Vigo (ES); Consejeria de Gobernacion y Justicia (ES); Consejería de Medio Ambiente y Ordenación del Territoritorio (ES); Universidad de Cádiz (ES); Instituto Superior Técnico (PT); CIIMAR-Centro Interdisciplinar de Investigação Marinha (PT); National Maritime College of Ireland (IE); Public Health England (UK); Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Sciences (UK); Consellería do Medio Rural e do Mar (ES); EIGSI-Ecole d'Ingénieurs en Génie des Systèmes Industrie (FR); Conference of Peripheral Maritime Regions of Europe (FR); Marine Institute (IE)

Budget / FEDER

1,584,989.39 € / 1,030,243.10 €

Resumé

ARCOPOLplatform vise à améliorer la sécurité maritime et à  renforcer la protection des zones côtières contre la pollution maritime par la capitalisation des résultats d’ARCOPOL et ARCOPOLplus. Plus précisément, ARCOPOLplatform organisera des actions pilotes avec les collectivités locales pour soutenir la mise en œuvre de Plans d'Urgence Locaux. De plus, ces plans seront améliorés par l'intégration des résultats d’ARCOPOL qui seront présentés lors de séminaires, activités de formation (apprentissage mixte),  expositions itinérantes et sur des sites Web. Les singularités des zones naturelles protégées et des questions de surveillance environnementale post-pollution seront également pris en considération. De même, les outils de modélisation des déversements d’hydrocarbures seront mis à niveau, partagés entre les régions et transférés aux autorités compétentes. En outre, toutes les activités contribueront au développement de la Plateforme Technologique Atlantique. Cette plateforme servira de forum de rencontres pour les organisations publiques et privées concernées par les déversements d'hydrocarbures et des SNPD. Elle mettra l'accent sur l'échange de connaissances, l'identification d’offres et demandes technologiques, et le développement d'initiatives publiques-privées. Le projet sera développé par 15 partenaires issus de 5 pays de l'Espace Atlantique.

Projet

TURNKEY

Chef de file

North Highland College (UK)

Partenaires

Centro Technologico del Mar-Fundación Cetmar (ES); Instituto Superior Técnico (PT); National University of Ireland (IE); Ecole d'Ingenieurs en Genie des Systèmes Industriels (FR); Fundación Leading Innova (ES); Energy North (UK)

Budget / FEDER

2,084,876.71 € / 1,355,169.75 €

Resumé

TURNKEY vise à réduire les freins au développement européen de l'énergie marine en regroupant les ressources nécessaires (humaines, techniques, matérielles et financières). En travaillant ensemble les partenaires vont pouvoir obtenir des résultats qu'aucun d'entre eux n’aurait pu obtenir par le biais de leurs programmes de recherche individuels ou même en coopérant dans un cadre national.

En transformant des ressources naturelles renouvelables sous-exploités en rendement énergétique clé (Transforming Underutilized Renewable Natural Resource into Key Energy Yields, c’est à dire TURNKEY) le projet travaillera sur quatre thèmes : améliorer, sécuriser et protéger  l'environnement côtier et marin, tout en exploitant le potentiel des énergies marines renouvelables.

Projet

MAREN2

Chef de file

Cardiff University (UK)

Partenaires

National University of Ireland, Galway Department of Civil Engineering (IE); Institut Français pour la Recherche et l'Exploitation de la Mer-IFREMER (FR); Universidad de Cantabria, Fundación Instituto de Hidraulica Ambiental ed Cantabria (ES); Instituto Superior Técnico (PT)

Budget / FEDER

1,052,952.25 € / 684,418.96 €

Resumé

Le projet s’attache à analyser les verrous scientifiques, techniques, et sociétaux ayant un impact sur l'accélération de la production des énergies renouvelables marines: le coût, les menaces sur le patrimoine, le tourisme et la pêche.

MAREN 2 réduit les coûts grâce à la conception de plate-formes multifonctions, et à la participation accrue des parties prenantes afin de minimiser les impacts négatifs et accélérer la mise en œuvre en grandeur nature en s’appuyant sur une bonne communication qui contribuera à réduire les objections publiques.

Pour répondre au mieux aux objectifs du projet, les méthodes et outils développés dans le cadre du projet MAREN1 seront utilisés: ‘Cost Benefit Analysis’, et ‘Environmental Impact Assessment tools’. Les résultats seront appliqués à la conception du dispositif, adaptés aux conditions locales, en utilisant trois sites d'essais; le premier en eau profonde; le deuxième en zone côtière, et le troisième en barrage.

Les résultats seront utilisés pour améliorer la conception de la plateforme afin de maximiser la rentabilité de la production d'énergie tout en minimisant les dommages collatéraux sur l'environnement, et soutenant la vie sociale et économique.

 

Document Actions
Union Européenne